Perte d’emploi, Covid-19 et résilience…Comment traverser cette situation ?



En cette période de confinement, savoir affronter les difficultés, voir « le bon côté des choses », le verre à moitié plein peut s’avérer pénible. Aujourd’hui, les personnes que j’accompagne subissent non seulement la perte d’un emploi mais se sentent aussi impuissantes dans cette situation de sclérose économique et d’incertitudes liée au Covid-19 ; et cela peut s’avérer difficile d’un point de vue psychologique. C’est alors que le mécanisme de résilience peut entrer en jeu.


La résilience est un concept qui a été popularisé par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik. Ce terme désigne simplement le fait de rebondir après un traumatisme ou une difficulté.

Avant d’entamer, le processus de résilience lié à une perte d’emploi, il est nécessaire de passer par les 5 étapes du deuil : La négation, la colère, le marchandage, la dépression situationnelle et l’acceptation. A l’issue de ce deuil, un niveau de stress latent peut subsister, notamment lorsque l’on sent que l’on subit la situation comme c’est souvent le cas lorsque l’on est en confinement. La résilience permet de sortir d’une situation statique dans laquelle on aurait tendance à avoir une attitude passive, pour aller vers une solution dynamique.

Voici quelques attitudes de résilience à adopter face à la peur que peut engendrer le Covid-19, afin de rester actifs dans le cadre d’une recherche d’emploi :

- Se déconnecter des informations liées au Coronavirus et en profiter pour lire des articles en lien avec le type d’emploi et les secteurs que nous visons

- Élaborer une routine liée à la recherche d’emploi, garder des repères dans la journée (Par exemple : 1 heure de Linkedin de 9h à 10h, 1h de cours d’anglais de 10h à 11h, 1h de sport de 11h30 à 12h30, etc…)

- Agrandir son réseau Linkedin de manière intelligente. Imaginez que chacune de vos cibles (RH, responsables opérationnels) est également confinée et sera potentiellement plus susceptible de répondre à une approche intelligente qu’en temps normal

- Séparer les moments entre recherche d’emploi et loisirs (Ne pas aller sur Facebook en même temps que l’on refait son CV…)


- Acquérir de nouvelles compétences grâce aux plateformes de E-Learning

- Prendre un vrai break le week-end et se faire une routine spécifique pendant ces deux jours

- Profiter de sa famille si on en a une, sans oublier de séparer ces moments avec la recherche d’emploi

- Ne pas oublier de faire des activités qui nous font du bien pour tenir dans la durée. La recherche d’emploi est un marathon plutôt qu’un sprint (surtout en ce moment). Il est donc important d’avoir des activités refuges pour que cette période soit également source de plaisir.

Si malgré toutes ces actions, votre anxiété ne diminue pas, il faut peut-être envisager de consulter un coach ou un thérapeute.

© 2020 BY TELL NP ADVISERS

contact@tell-np.com   |  +41 22 548 05 60 

  • Bouton LinkedIn
  • Facebook Social Icône